Qu'est-ce que le SLF ?

Le consommateur d'articles en cuir, et plus largement de mode, est de plus en plus attentif aux valeurs véhiculées par les marques.

Préservation des savoir-faire et des ressources naturelles, ancrage territorial, bien-être animal, circuit court, respect de la chaine de valeur, les entreprises du secteur du cuir, grands groupes, PME, ETI ont déjà intégré de nombreuses actions s'inscrivant dans cette démarche.

 

 

Sustainable Leather Forum

 

Le Sustainable Leather Forum a pour objectif de réfléchir sur les bonnes pratiques de la filière des industries du cuir en matière de Responsabilité Sociétale des Entreprises, aussi bien sur le plan social, environnemental qu'économique.

Le Sustainable Leather Forum sera ainsi l'occasion de présenter aux professionnels et aux acteurs de la filière l'évolution des comportements des consommateurs, ainsi que des outils et des solutions à mettre en œuvre.

Des témoignages et des tables rondes animés par des entreprises et des organisations ayant conduit une réflexion sur le sujet alterneront avec des moments de pause conviviales.

À qui est destiné le Sustainable Leather Forum ?

Tous les acteurs de la mode, du cuir, de la chaussure, de la maroquinerie et du luxe français et internationaux.

Des producteurs de peaux aux tanneurs, des fabricants de chaussures et d'articles de maroquinerie aux distributeurs de produits finis, mais également des organisations publiques aux institutionnels et leaders d'opinions.

Éditorial - Yves Morin, Président du Comité d’organisation

Yves Morin

La programmation du troisième « Sustainable Leather Forum » confirme le succès de l’événement qui a trouvé sa place dans l’agenda des entreprises du cuir, de la chaussure, de la maroquinerie et de la ganterie. L’intérêt d’une réunion annuelle autour des enjeux de la Responsabilité Sociétale des Entreprises s’est imposé aux acteurs de la mode, du luxe et du sport, lesquels ont parfaitement intégré les fondamentaux de cette démarche.

Ces dernières années, le sujet du développement durable a rapidement progressé auprès de l’ensemble de l’écosystème mode et luxe, avec une accélération depuis la crise de la Covid-19, laquelle a renforcé la sensibilité des citoyens aux enjeux sociétaux et notamment environnementaux. La réflexion sur le « monde d’après » ne fait que commencer, le SLF se doit de participer au débat autour de l’évolution de nos industries, mais aussi de l’agriculture et de la distribution, afin de proposer en toute transparence des modes de fabrication et des produits plus durables.

Afin de partager les bonnes pratiques, le SLF présente le témoignage d’entreprises qui ont mis en œuvre une démarche RSE impliquant l’amont et l’aval de leur activité. Il donne également la parole à des experts dans les thèmes de la RSE selon la norme ISO 26000 : droits humains, relations et conditions de travail, environnement, loyauté des pratiques professionnelles, questions relatives aux consommateurs, communautés et développement local et enfin gouvernance de l’entreprise.

Lors de la prochaine édition du SLF, après les discours d’ouverture des personnalités politiques et économiques, nous aborderons les sujets d’actualité. Qu’est-ce que le mouvement vegan ? Comment la bientraitance animale est-elle intégrée par la profession ? La déforestation concerne-t-elle notre secteur ? Le bilan carbone du cuir est-il défini par les analyses du cycle de vie ? Nous aborderons ces questions sous un angle positif afin de rééquilibrer les thèses en présence.

Nous étudierons également les enjeux de la RSE dans le marché du sport et des loisirs, en particulier pour la chaussure. Comment les marques, les importateurs mettent-ils en place des fabrications et un sourcing responsables ? Les acteurs de ces marchés se sont engagés dans la RSE, laquelle correspond aux valeurs représentées par le sport et aux attentes de leurs clients.

Une session sera consacrée à l’information des consommateurs. Comment la profession conduit-elle ses campagnes de communication, comment les distributeurs participent-ils à l’information en sélectionnant des collections durables ? Quel rôle pour les influenceurs de mode ou pour les sites et les applications destinés à évaluer les marques ou les produits ?

Je terminerai en souhaitant que ce forum vous apporte un éclairage pertinent dans votre projet RSE et en remerciant le Conseil National du Cuir, et son Président Frank Boehly, ainsi que les fédérations professionnelles de la chaussure, de la maroquinerie, de la ganterie, de la tannerie-mégisserie et des cuirs et peaux, sans qui l’avènement du SLF n’aurait pas été possible.

 

Yves Morin
Président du Comité d’organisation